Pour l’amour du thé

Le thé, la boisson santé !

Vert, noir, citron, au lait, glacé, épicé ou parfumé… il y a mille et une façons de consommer du thé. L’essor de cette boisson a traversé les temps et les océans. De la Chine ancestrale au tumbler isotherme posé à côté de votre iPad, pas de doute le thé c’est un hit !

Femme asiatique servant du thé dans une théière en verre transparent. Le thé est versé dans deux tasses en verre. Il y a un livre fermé près des tasses sur la table.

Ce n’est pas hasard si le thé est consommé depuis des siècles. Boisson reconnue pour ses nombreuses vertus, le thé ne cesse de passionner les chercheurs qui ont récemment mis en évidence des propriété moléculaires anticancéreuses dans la feuille du théier. 

Polyphénole

Le polyphénole EGCG (épigallocatéchine gallate), s’avère efficace pour interférer avec le processus de croissance des cellules cancéreuses.

D’autre part, consommer 3 tasses de thé par jour entre dans une hygiène de vie permettant de réduire les risques liés au vieillissement de nos cellules. Les polyphénols du thé agissent comme un puissant antioxydant et un stimulant cérébral ralentissant le déclin cognitif. Riche en caféine, c’est également un bon allié pour déstocker les graisses de la zone abdominale en raison de son effet stimulant sur l’organisme. Attention néanmoins à ne pas en abuser au risque de se voir carencé en fer. En effet, il a été prouvé que les tanins du thé « rincent » le fer de notre organisme.

citron, presse citron et théière

L’astuce si vous êtes vraiment accro est d’ajouter une rondelle de citron à votre boisson préférée pour neutraliser les effet des tanins.

La liste des vertus du thé est longue mais notons qu’au Japon, une étude a prouvé que les consommateurs de thé vert réduisaient de 42 % leur risque de diabète de type 2. Encore une preuve des bienfaits de cette petite feuille cultivée avec amour et dévotion… qui a conquis toute la planète puisque le thé est la deuxième boisson la plus consommée dans le monde, après l’eau !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

femme blonde souriante tenant dans ses mains manucurée aux ongles rouges, une tasse de thé. Elle porte un jean et une chemise rayée.
main versant du thé chaud avec vapeur d'eau dans des tasses sur une table

Au Japon, le thé jouit d’un traitement quasi rituel.

cérémonie du thé par une femme en kimonoLa présence du thé importé de Chine au Japon remonte au 8e siècle mais c’est au 12e siècle que fut adopté le thé vert japonais matcha en poudre. 

main tenant une tasse de thé vert matcha

Dans les monastères Zen, on prit alors l’habitude de servir ce thé aux visiteurs et la coutume fut rapidement adoptée par la noblesse. Peu à peu, les réunions organisées autour du thé devinrent populaires notamment auprès des samuraïs. À partir de la fin du 15e siècle la préparation et la dégustation du thé prirent progressivement la forme d’un véritable rituel : La Cérémonie du Thé. (« Cha-no-yu »)

L’idée de créer un lieu dédié prit alors forme dans la construction de chashitsus : « pavillons de thé » ou « maisons de thé ». Ces bâtisses de style Sho-in de petite taille étaient construites ainsi dans le but de favoriser les échanges entre les personnes réunies.

gravue maison de thé : SHIGENAGA Nishimura

Aujourd’hui cette tradition perdure avec toutes ses codifications rituelles et son style architectural épuré. Les chashitsus entrent même désormais dans les habitations contemporaines où il est possible d’aménager une pièce spécifiquement dédiée à la cérémonie du thé. Une tendance très appréciée en Europe, notamment auprès des amoureux des arts et des traditions japonaises.
Kitoki se spécialise dans ce type de projet et a déjà réalise de nombreuses « maisons de thé » dans la plus pure tradition japonaise.

Une très belle pièce de ce type est visible au Musée du Quai Branly,
dans le cadre de l’exposition « Fendre l’air » :

Maison de thé ou chashitsu présenté au musée du Quai Branly

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

pièce aménagée à la japonaise pour servir le thé
Réalisation chez un particulier.

Le thé est bien plus d’un breuvage. C’est l’essence d’une civilisation et un élément fondateur de la pensée zen ritualisée. Alors, si cela vous tente d’apprendre la cérémonie du thé « Cha-no-yu », sachez que trois écoles l’enseignent encore :

– Omotesenke
(une adresse existe également à Paris 16eme)
– Urasenke
– et Mushanokôji-Senke

Culture du thé, champ de thé à perte de vue sur des collines vertes.

Les tableaux-vivants d’Adachi.

Le jardin aux mille visages.

Dans la préfecture de Shimane à l’ouest de l’archipel Japonais, il existe un musée d’art moderne unique au monde, situé au coeur d’un immense jardin : Le jardin Adachi Bijutsukan. (足立美術館)


jardin japonais ADACHI

Fondé par l’homme d’affaires Adachi Zenko en 1970 ce lieu s’étend sur près de 17 000m2.

En plus de posséder l’une de plus grandes collections d’art japonais (estampes, céramiques, mobilier), le musée présente une salle d’exposition avec un chef-d’oeuvre naturel exceptionnel en 6 tableaux que le visiteur peut observer au fil de sa visite à travers d’immenses baies vitrées (le jardin ne se parcourt pas). La grâce des arrangements du jardin procure une émotion contemplative et révèle la symbolique du cycle immuable de la vie à travers l’impermanence des saisons :
le « mujō ».
Une notion philosophique chère aux japonais qui rend attentif aux détails de la vie dans sa mouvance subtile. Un jardin fascinant, différent à chaque heure et saison de l’année, classé comme le plus beau du Japon et que nous voulions partager avec vous ici, en hommage à l’amour que nous portons à la nature.

KITOKI
Le bois et son esprit.

Carte montrant la position géographique du musée Adachi

Baignoire en plein air, le dernier chic Parisien !

Un produit de luxe pour amateurs de bains japonais.

Retrouver les sensations d’un onsen en plein Paris !

Que diriez-vous d’installer une baignoire sur votre terrasse ? C’est le rêve qu’à réalisé un de nos clients !
Se délasser toute l’année dans une eau bien chaude, au beau milieu de la végétation, en ayant une vue sur les dômes du Sacré-Coeur… Voici l’histoire de la rencontre magique entre le Japon et la France chez un particulier Parisien amoureux du Japon.
(Produit réalisé sur mesure par nos artisans. Et c’est toujours 100% Made in Japan!)

Tradition et savoir-faire jusqu’au bout des doigts

La main, meilleur outil depuis la nuit des temps.

Kitoki est parti à la rencontre des artisans d’art japonais à l’origine de la confections de ses produits. Tatamis, futons, furo oké, sudaré, shoji fusuma…

Chaque produit est façonné par la main de l’Homme, du premier brin d’igusa cueilli au cerclage d’une baignoire japonaise. Tout ici n’est que tradition et savoir-faire. Une maîtrise séculaire dans le respect de la nature et de la culture japonaise que nous sommes fiers de vous présenter brièvement dans cette vidéo. Mais que nous aurons plaisir à développer prochainement.

PAPIERS JAPONAIS EN PROMOTION !

Feuilles de warlon rose, jaune et bleue

PRIX EXCEPTIONNELS :  – 60% et plus !
Kitoki vous propose une gamme très originale de warlons translucides et colorés à des tarifs plus qu’abordables. Cette offre promotionnelle reste conforme à notre philosophie d’entreprise, en cela les produits proposés correspondent à des critères de qualité et de provenance vérifiés.

Label produit japonais 100% authentiqueNos warlons sont d’authentiques feuilles fabriquées au Japon et ne présent pas de défauts, leur texture « traditionnelle » présente un grain de papier régulier.

Les coloris vendus ici permettent des créations originales et se prêtent parfaitement aux portes coulissantes de type shojis et autres cloisons translucides. Ces warlons sont conformes à la classification Européenne de résistance au feu (M2 à M3), il est donc possible d’envisager de les utiliser pour la confection d’abat-jours ou de lampions lumineux. Souples et résistantes, les feuilles peuvent aussi être pliées pour réaliser des créations en origami. Mais nous savons qu’en terme de créativité, le champ des possibles n’a pas de limites alors… à vous de jouer maintenant 😉 !

Warlons à saisir :

 

warlon sheet couleur
Ref. 136 (930 x 606 x 0,2 mm)  25,00 € 3,00 €
Ref.136 (930 x 1850 x 0,2 mm) 67,00 € : 7,00 €

No_139
Ref. 139 (930 x 606 x 0,2 mm)   25,00 € : 3,00 €
Ref. 139 (930 x 1850 x 0,2 mm)  67,00 € : 7,00 €

No_244
Ref. 144 (930 x 1850 x 0,2 mm)  67,00 € : 7,00 €

No_145
Ref. 145 (930 x 606 x 0,2 mm)  25,00 € : 3,00 € 

Offre exceptionnelle dans la limite des stocks disponibles.
Prix TTC. Frais de port non inclus.
N’hésitez pas à nous joindre pour toute question ou commande.

Contact

 


INSPIRATION :


Cet excellent produit, malléable, solide et léger, permet de mettre en forme vos idées et de réaliser par exemple de très beaux luminaires en origami.

Il offre un champ d’applications créatives assez vaste, à vous de vous lancer !

4 luminaires en papier

Bain japonais : le « feel good » moment de votre journée.

Le japon est une terre volcanique offrant près de 30 000 sources thermales d’eau chaude issues de la généreuse géothermie de l’archipel. De ce cadeau de la nature est né le rituel séculaire du bain « onsen ».

Ces bains chauds à ciel ouvert (+40° en moyenne), sont une source de détente et de purification pour le corps et l’esprit lors de laquelle communient les hommes et la nature. Ces lieux où l’on de délasse dans un paysage nimbé de vapeurs d’eau sont bien souvent sublimes. Selon les sources, la composition de l’eau varie. Elle peut être riche en fer, acide, sulfurisée ou alcaline ce qui crée une magnifique palette de couleurs pouvant varier du blanc nacré au vert de jade, en passant par des teintes orangées.

Singes des neiges dans des eaux thermales chaudesEt si vous visitez  le Parc national de Joshin’etsukogen un jour en hiver, vous constaterez que les hommes ne sont pas les seuls à apprécier ces bains chauds. Les macaques des neiges du Parc aux singes de Jigokudani adorent également se réchauffer dans les sources thermales !

Bienfaisante et curative.

Thermes romains, hammam, sauna, les vertus stimulantes de l’eau sur l’organisme sont appréciées depuis longtemps et par de nombreuses cultures. D’un point de vue physiologique, s’immerger dans un bain chaud provoque une réaction réflexe de notre système nerveux sympathique qui élève de la pression sanguine et le rythme cardiaque. Mais au bout de quelques minutes, le système parasympathique entre en action pour rabaisser la tension artérielle et diminuer la fréquence cardiaque. L’oxyde nitrique, une molécule qui dilate les vaisseaux sanguins, favorise alors une meilleure circulation du flux sanguin et réduit la pression artérielle. C’est durant cette phase de rééquilibrage que notre corps se régénère grâce à l’auto-régulation de ses flux énergétiques (précepte « Ki » des champ méridiens), et qu’une sensation de bien-être se fait ressentir.

images zen, femme dans l'eau

Le bain japonais s’invite à domicile.

Au Japon, il est encore très fréquent d’aller dans des bains publics payants « sento ». Cette pratique est culturelle. On considère les bains chauds comme un moyen de purifier le corps et l’esprit depuis l’époque d’Edo (1603-1868).

Femme japonaise dans un baquet furo en 1911.

 

À ce titre, lorsqu’il y avait des célébrations importantes à la cour de l’Empereur les nobles avaient pour priorité de débuter leur journée par un bain purificateur. Puis, de façon plus générale, l’usage s’est propagé au peuple japonais avec l’usage d’un baquet en bois pour se délasser dans une eau bien chaude.

Ces baignoires confectionnées en bois sont plus courtes et profondes que celle connues en Europe. On s’y installe donc dans une position assise sans étirer ses jambes ni bouger. L’immersion du corps se fait doucement, jusqu’au menton. L’exercice peut paraitre difficile si vous n’êtes pas habitués à une température de bain élevée, mais si vous parvenez à passer ce cap, vous ressentirez progressivement un relâchement de vos muscles, votre respiration se fera plus lente et vous accéderez à un état de grande relaxation.

Aujourd’hui le bain japonais peut se faire à domicile dans des baignoires en bois que l’on appelle « Ofuro » ou « Furo-oké ». Après avoir fait sa toilette au préalable, on fait couler une eau très chaude dans sa baignoire et l’on s’y plonge en respirant le parfum de l’essence de bois de cyprès avec laquelle elle est faite.
Un furo-oké peut être individuel ou de dimension plus importante pour accueillir les membres d’une famille. Quoi qu’il en soit, le rituel du bain japonais est dédié à la détente, à la méditation et fait partie d’un des préceptes de la philosophie Shinto qui invite à retrouver notre équilibre.


Retrouvez notre gamme de baignoires sur Kitoki Déco

deux baignoires en bois