Pour l’amour du thé

| Category : Culture Japon, Décoration


Personnes consommant du thé

Le thé, la boisson santé !

Vert, noir, citron, au lait, glacé, épicé ou parfumé… il y a mille et une façons de consommer du thé. L’essor de cette boisson a traversé les temps et les océans. De la Chine ancestrale au tumbler isotherme posé à côté de votre iPad, pas de doute le thé c’est un hit !

Femme asiatique servant du thé dans une théière en verre transparent. Le thé est versé dans deux tasses en verre. Il y a un livre fermé près des tasses sur la table.

Ce n’est pas hasard si le thé est consommé depuis des siècles. Boisson reconnue pour ses nombreuses vertus, le thé ne cesse de passionner les chercheurs qui ont récemment mis en évidence des propriété moléculaires anticancéreuses dans la feuille du théier. 

Polyphénole

Le polyphénole EGCG (épigallocatéchine gallate), s’avère efficace pour interférer avec le processus de croissance des cellules cancéreuses.

D’autre part, consommer 3 tasses de thé par jour entre dans une hygiène de vie permettant de réduire les risques liés au vieillissement de nos cellules. Les polyphénols du thé agissent comme un puissant antioxydant et un stimulant cérébral ralentissant le déclin cognitif. Riche en caféine, c’est également un bon allié pour déstocker les graisses de la zone abdominale en raison de son effet stimulant sur l’organisme. Attention néanmoins à ne pas en abuser au risque de se voir carencé en fer. En effet, il a été prouvé que les tanins du thé « rincent » le fer de notre organisme.

citron, presse citron et théière

L’astuce si vous êtes vraiment accro est d’ajouter une rondelle de citron à votre boisson préférée pour neutraliser les effet des tanins.

La liste des vertus du thé est longue mais notons qu’au Japon, une étude a prouvé que les consommateurs de thé vert réduisaient de 42 % leur risque de diabète de type 2. Encore une preuve des bienfaits de cette petite feuille cultivée avec amour et dévotion… qui a conquis toute la planète puisque le thé est la deuxième boisson la plus consommée dans le monde, après l’eau !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

femme blonde souriante tenant dans ses mains manucurée aux ongles rouges, une tasse de thé. Elle porte un jean et une chemise rayée.
main versant du thé chaud avec vapeur d'eau dans des tasses sur une table

Au Japon, le thé jouit d’un traitement quasi rituel.

cérémonie du thé par une femme en kimonoLa présence du thé importé de Chine au Japon remonte au 8e siècle mais c’est au 12e siècle que fut adopté le thé vert japonais matcha en poudre. 

main tenant une tasse de thé vert matcha

Dans les monastères Zen, on prit alors l’habitude de servir ce thé aux visiteurs et la coutume fut rapidement adoptée par la noblesse. Peu à peu, les réunions organisées autour du thé devinrent populaires notamment auprès des samuraïs. À partir de la fin du 15e siècle la préparation et la dégustation du thé prirent progressivement la forme d’un véritable rituel : La Cérémonie du Thé. (« Cha-no-yu »)

L’idée de créer un lieu dédié prit alors forme dans la construction de chashitsus : « pavillons de thé » ou « maisons de thé ». Ces bâtisses de style Sho-in de petite taille étaient construites ainsi dans le but de favoriser les échanges entre les personnes réunies.

gravue maison de thé : SHIGENAGA Nishimura

Aujourd’hui cette tradition perdure avec toutes ses codifications rituelles et son style architectural épuré. Les chashitsus entrent même désormais dans les habitations contemporaines où il est possible d’aménager une pièce spécifiquement dédiée à la cérémonie du thé. Une tendance très appréciée en Europe, notamment auprès des amoureux des arts et des traditions japonaises.
Kitoki se spécialise dans ce type de projet et a déjà réalise de nombreuses « maisons de thé » dans la plus pure tradition japonaise.

Une très belle pièce de ce type est visible au Musée du Quai Branly,
dans le cadre de l’exposition « Fendre l’air » :

Maison de thé ou chashitsu présenté au musée du Quai Branly

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

pièce aménagée à la japonaise pour servir le thé
Réalisation chez un particulier.

Le thé est bien plus d’un breuvage. C’est l’essence d’une civilisation et un élément fondateur de la pensée zen ritualisée. Alors, si cela vous tente d’apprendre la cérémonie du thé « Cha-no-yu », sachez que trois écoles l’enseignent encore :

– Omotesenke
(une adresse existe également à Paris 16eme)
– Urasenke
– et Mushanokôji-Senke

Culture du thé, champ de thé à perte de vue sur des collines vertes.